Roms : la fuite en avant du gouvernement français a assez duré !
26 octobre 2012 Droits et libertés Egalité des chances Minorités Société
Ce jeudi 25 octobre, les ministres de l’Intérieur de l’UE réunis à Luxembourg pour une réunion du Conseil ont réitéré leurs inquiétudes face à l’afflux de demandeurs d’asile en provenance des Balkans et ont menacé ces pays de suspendre les régimes de libéralisation. Pendant ce temps, un avion de 179 Roms, dont cinquante enfants, décollait de Lille pour l’aéroport de Timisoara en Roumanie dans le cadre de retours dits "volontaires".

Hélène Flautre, députée européenne (groupe Verts-ALE), membre de la Commission des Libertés Civiles, s’exprime :

" Je regrette que le Ministre français de l’Intérieur s’entête dans une politique totalement contreproductive à l’égard des Roms. Les Roms retournés en Roumanie de façon dite "volontaire" reviendront très vite sur notre territoire. Cela aux frais du contribuable et au mépris de la liberté fondamentale de circulation dont jouissent ces Roms, citoyens européens !

Les menaces brandies envers les pays des Balkans et réitérées lors du Conseil des Ministres de l’Intérieur poussent les autorités de ces pays à mener des politiques de rétorsion envers leurs ressortissants, en particulier roms et albanais, susceptibles de vouloir rejoindre l’UE. Ce faisant, les droits de ces populations sont davantage violés et leur volonté de départ renforcée !

J’appelle les ministres européens à arrêter immédiatement cette fuite en avant et à agir avec responsabilité en apportant, conformément à la stratégie européenne pour l’inclusion des Roms, une réponse européenne solidaire, responsable et humaine, qui respecte pleinement les droits afférents à la citoyenneté européenne."

Nous contacter

contact@europeecologie.eu

Parlement européen
Délégation Europe Ecologie au Groupe Verts/ALE
Bureau ASP 4 F 146
47-53, rue Wiertz
B.1047 Bruxelles

Les eurodéputés de la délégation