16-19 septembre 2019 : retour sur la plénière à Strasbourg

Le Parlement européen était réuni en session plénière à Strasbourg. Interventions, rencontres, réactions… Retour sur la semaine de nos élu·e·s.

Climat et déforestation

L’actualité a placé la protection du climat et de l’environnement au cœur du travail de nos eurodéputé.e.s cette semaine à Strasbourg. Mais hélas, le sujet ne semble pas consensuel, puisque notre demande de voter une résolution d’urgence sur la déforestation en Amazonie a été bloquée par les conservateurs et les libéraux. Retrouvez ici les interventions en plénière de Yannick Jadot et Marie Toussaint, ainsi que celle de Michèle Rivasi sur le sujet plus large des forêts en général.

A la veille des manifestations pour le climat, Karima Delli s’exprimait en amont du sommet de l’ONU sur le climat, qui aura lieu ce weekend à New York. Elle a appelé l’Europe à être enfin exemplaire en la matière. Et alors que le dossier agricole devrait énormément occuper l’actualité européenne durant les mois à venir, Benoit Biteau, de son côté, a prévenu : la prochaine Politique Agricole Commune doit prendre à bras le corps la question du climat !

Mais les sujets du climat et de la déforestation ne sont pas enfermés dans les murs du Parlement européen. Un pied dans l’institution, l’autre sur le terrain ! Mercredi 18 septembre au soir, la délégation Europe Écologie du Parlement européen a ainsi répondu à l’invitation du collectif « Non au GCO » (Grand Contournement Ouest) dans le cadre du Festival « Retour vert le futur » qu’il organisait. Nous sommes opposés de longue date à ce projet d’autoroute qui défigure la campagne alsacienne, détruisant des forêts centenaires et des terres agricoles fertiles. Caroline Roose revient sur cet événement.

Les écolos et le monde

Notre groupe a choisi ses candidat.e.s pour le Prix Sakharov, qui récompense chaque année une personnalité pour son combat en faveur des droits de l’Homme. Face à la haine propagée par Bolsonaro, contre les violences qui frappent tant de personnes LGBT+, les Verts-ALE ont choisi le duo composé de la regrettée Marielle Franco et du député exilé Jean Wyllys.

Alors que les procès politiques se multiplient en Turquie, François Alfonsi a appelé l’Europe à créer les conditions d’un dialogue fructueux entre le gouvernement d’Erdogan et la minorité kurde à l’Est du pays. Et notre délégation est allée soutenir le militant écologiste Grégory Doucet et un groupe de militant.e.s de Handicap International venu protester contre les bombardements de civil.e.s. Mounir Satouri revient sur cette rencontre.

En fin de semaine dernière, Damien Carême a reçu à Lisbonne le Prix Nord-Sud 2018 du Conseil de l’Europe, reconnaissant ainsi son combat pour une écologie sociale et ouverte à l’accueil digne des migrant.e.s. Une juste récompense pour le travail qu’il a mené en tant que Maire de Grande-Synthe ces dernières années, et un engagement à le poursuivre au sein du Parlement européen ! Retrouvez le discours qu’il a prononcé à cette occasion.

Cette semaine, le Brexit a également été au cœur des préoccupations des élu·e·s : si le Royaume Uni venait à quitter l’Union européenne, les conséquences seraient terribles. Et encore plus en cas de sortie sans accord. Benoît Biteau en rappelle les conséquences considérables notamment sur l’agriculture et la pêche.

 

Nouvelle commission européenne : où est la culture ?

Salima Yenbou s’est étonnée de l’absence de l’éducation et de la culture dans le portefeuille du Commissaire-désigné M. Schinas, en charge de la controversée protection du « mode de vie européen ».
Elle l’a rencontré durant la semaine afin de lui demander de revenir sur cet oubli.

 

Et toujours les fondamentaux de l’écologie politique

La question démocratique et notamment le respect des minorités reste au cœur de notre ADN c’est pourquoi nous sommes toujours impliqué·e·s sur le sujet, à l’image de Gwendoline Delbos-Corfield qui a repris le flambeau du rapport des Verts/ALE sur la situation de l’État de droit en Hongrie dont l’auteure, Judith Sargentini a quitté le Parlement européen.

Au Parlement européen, le bien-être animal fait l’objet d’un intergroupe parlementaire transpartisan. Caroline Roose en fait partie et compte bien y défendre nos valeurs de bienveillance et de respect tout au long du mandat.

Prenant la devise de l’Union européenne « Unis dans la diversité » à bras le corps, François Alfonsi continue de porter au sein de l’institution son combat pour la défense des langues minoritaires et menacées qui contribuent à l’extraordinaire richesse culturelle de l’Europe.

Un·e Européen·ne sur trois est atteint·e d’un cancer au cours de sa vie, rappelle Michèle Rivasi, exhortant la Commission européenne à proposer un plan cancer ambitieux.

Autre sujet important pour les écologistes, la brevetabilité du vivant, voulue par les industriels. Benoît Biteau rappelle en quoi une telle démarche est contraire à ses valeurs de député européen et paysan.

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.