Catalogne – Un verdict inadmissible

Suite à l’annonce du verdict contre les responsables politiques pour l’organisation du référendum du 1er octobre 2017 sur l’indépendance de la Catalogne, les députés européens Verts/ALE appellent à l’amnistie des condamnés et au retour du dialogue politique et démocratique en Espagne.

La réaction au referendum du 1er octobre 2017 en Catalogne avait été calamiteuse de la part du gouvernement espagnol qui avait donné ordre de réprimer et matraquer violemment de simples citoyens exerçant leur droit de vote.

Les réactions qui ont suivi, notamment l’emprisonnement depuis deux ans en détention préventive de responsables de la société civile et de dirigeants démocratiquement élus du peuple catalan, ont prolongé le sentiment que l’Etat espagnol avait perdu le sens de la mesure.

Le verdict qui vient de tomber, de 9 ans de prison pour Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, les deux Présidents des association Omnium et ANC aux agissements totalement pacifistes, 11 ans pour Carmè Forcadell, la Présidente élue de l’Assemblée catalane, et de 10,5 à 13 ans de prison pour les dirigeant.e.s élu.e.s de la Generalitat en fonction au moment du referendum, vient d’apporter la preuve que la démocratie européenne est gravement mise en mal dans l’Espagne d’aujourd’hui.

Un système d’Etat pétri d’orgueil refuse de regarder en face les aspirations du peuple catalan, et est en train de se replier sur un passé franquiste que l’on croyait révolu.

Quelle que soit l’issue de la crise catalane, on ne peut sortir du socle des valeurs qui fondent la démocratie européenne : dialogue politique, sens de la mesure et refus de l’abus de pouvoir, respect des droits démocratiques des individus et des peuples. Très clairement, en Catalogne, l’Espagne est en train de bafouer ces valeurs.

Le groupe Verts-ALE appelle donc les futures autorités espagnoles à revenir dans le chemin démocratique que l’Europe a tracé tout au long de son Histoire, contribuant ainsi, notamment, dans les années 70, à la chute du franquisme.

Il faut une amnistie rapide de ces condamnations aberrantes et le retour à un dialogue politique et démocratique quant à l’avenir de la Catalogne.

Le groupe Verts-ALE exprime tout particulièrement sa solidarité à Oriol Junqueras et Raul Romeva qui en ont été membres par le passé, quand ils étaient députés européens. Nous n’oublions pas leur engagement européen, et leur dévouement total pour la cause d’une Europe verte, solidaire et démocratique.

 

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.