Énergie et climat: plus forts ensemble

Alors que 2016 a été l’année la plus chaude de l’Histoire, l’Union de l’énergie doit sortir de sa torpeur et mettre en place un système de gouvernance solide afin de respecter les engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris. Une tribune de Michèle RIVASI et Claude TURMES sur le site Euractiv.
 
Michèle RIVASI et Claude TURMES sont eurodéputés et co-rapporteurs sur la législation portant sur la gouvernance de l’Union de l’énergie.

Le constat scientifique est sans appel et nous alerte sur le rythme du réchauffement climatique. Notre rapport en prend acte et demande l’adoption d’un vrai budget carbone de l’UE, c’est-à-dire d’une comptabilisation de la quantité maximum de gaz à effet de serre que l’UE peut encore émettre pour nous permettre de vivre dans un monde où le changement climatique est limité à 1,5°C d’ici la fin du siècle. Nous appelons également la Commission à prendre en compte le « parent pauvre » de la politique climatique, à savoir le méthane. Étant donné le fort impact du méthane sur le réchauffement climatique et sa courte vie atmosphérique, l’Union doit évaluer rapidement les options à sa disposition pour en limiter les émissions et développer une véritable stratégie sur le méthane. Le budget carbone et la stratégie sur le méthane doivent ainsi devenir les bases d’une planification fiable à l’horizon 2050.

La seule option viable pour l’Union est de parvenir à un bilan carbone nul, grâce à une politique volontariste portant conjointement sur les puits de carbone et la réduction massive des émissions. En conséquence, une gouvernance forte et inclusive va de pair avec l’adoption d’objectifs plus ambitieux pour 2030 en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables.

La suite à lire en ligne : http://www.euractiv.fr/section/energie/opinion/energie-et-climat-plus-forts-ensemble/

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*